Dimanche 24 mars à 16H, Maison de quartier des TARTERETS

> 2/4, avenue Paul-maintenant, 91100 Corbeil-Essonnes - 01 60 88 37 64

 

En présence de :

Pierre Terdjman : "Nous étions forts ensemble".
De Lod à Beer-Shev’a en passant par Dimona, Pierre Terdjman a pénétré l’une des faces cachées d'Israël, celle où vivent Ethiopiens, Arabes ou Russes, et que les  « bobos » de la gauche tel-avivienne et les ultra-religieux de Jérusalem préfèrent ignorer. Une terre où les villes gangrenées par la misère et le chômage ne sont plus qu’un ensemble de clapiers délabrés au pied desquels squattent les dealers et les prostituées.


Françoise Huguier : "Horizontal-vertical//intérieur-Extérieur : Les classes moyennes en Asie".
A travers trois exemples, Singapour, Kuala Lumpur et Bangkok, Françoise Huguier nous présente le résultat d'une longue exploration urbaine peuplée de femmes et d'hommes qui, au sein de cette nouvelle classe moyenne, sont devenus les acteurs majeurs du processus de modernisation de cette partie de l'Asie.

Vasantha Yogananthan : " Iles Intérieures".
70.000 tamouls ont trouvé refuge en région parisienne après avoir fui la guerre au Sri Lanka. Alors, ici, loin de leurs racines, ils organisent des théâtres de guerre où ils rejouent des scènes mythiques de l'histoire de leur pays. Avec comme figurants, les adolescents et jeunes adultes de la seconde génération habillés en militaires du régime, et les enfants et vieillards grimés en villageois apeurés.

Fanny Tondre : "Monsieur & Madame Zhang".
Ils sont arrivés en France il y a dix ans dans l'idée de faire fortune. Mais leur destin n'est pas celui dont ils rêvaient et entretemps la Chine a vécu le boom économique qu'on lui connait. Alors les époux Zhang sont retournés au pays "même s'il faut perdre la face". Fanny Tondre les a suivi de La Courneuve à Whenzou où ils ont retrouvé leur fils qui les a pris en charge.

Hervé Lequeux et Sébastien Deslandes : "Une jeunesse française".
En banlieue parisienne, dans les quartiers nord de Marseille ou dans ceux de Saint-Étienne, ces deux journalistes, (l'un est photographe, l'autre rédacteur) tentent de mettre à jour les problématiques qui animent les jeunes des quartiers. Pour la plupart âgés de 15 à 25 ans, majoritairement issus de l’immigration mais nés en France, ils peinent à délaisser la situation sociale initiale de leurs parents et à accéder à un meilleur statut. Début d'un portrait au long cours d' "une jeunesse française"

 

« Parole de Photographes » invite les photographes à prendre la parole.
Parce que la curiosité est un joli défaut et qu’on aimerait souvent en savoir plus
sur les images que les médias nous livrent, « Parole de Photographes »
invite les photographes, ces journalistes de l’image comme nous aimons les appeler,
à présenter leurs reportages et à répondre à toutes vos questions.

Top