Du 13 mars > au 27 avril, Galerie d’art municipale

> 36, rue Saint-Spire  - 01 64 96 80 79

Entrée libre du mardi au vendredi de 9h à 12h
et de 14h à 18h. Samedi de 14h à 18h. 

 

 

« C’est au départ la conjugaison de deux passions, le voyage et la photographie.
Le voyage répond au besoin d’errance, la photographie permet d’en témoigner.
Autodidacte, ma route est solitaire. Avec la curiosité en poche, Voyager, c’est s’exposer
à un déferlement d’informations.De l’anatomie d’une civilisation à la découverte de l’autre,
j’ai décidé de parler de l’homme, celui croisé sur ma route.
Les saisir dans un mouvement naturel, libre d’expression dans un cadre, privilégiant le documentaire et l’artistique.
Pour ne pas laisser la place à l’exotisme, j’ai choisi la narration poétique, brute et sans distance,
le réalisme pour raconter nos réalités. Rapporter des histoires est le cœur du métier de
photographe, traiter les sujets dans la proximité, sans scoop, ni actualité.
Lorsque nous nous retrouvons en tête en tête, la seule cachette aux sentiments est le cadre de ma photo.
Pour bien photographier, il fallait comprendre leur histoire. Traverser des frontières.
Quand certains aiment qu’on leur lise le journal, à ceux qui préfèrent qu’on leur conte des histoires,
alors que l’on nous parle au pluriel, j’ai choisi de montrer le singulier. »
> Marco Sardinho 

Top