Hugo Ribes

Collectif item

Le Grand Chemin

Ce qui m’a d’abord frappé en parcourant le grand chemin, c’est l’impression d’une fracture dans la ville de Saint-Denis de La Réunion. Au lieu d’être une artère reliant les quartiers, cette route divisait l’espace public en deux. Hostile à traverser, il n’y avait nulle part où s’y arrêter. C’est en s’écartant sensiblement du tracé que j’ai découvert l’envers du décor. Mes déambulations m’ont alors menées jusqu’au camion-frites de Bacca, véritable institution au quartier du Chaudron avec ses habitués hauts en couleur qui sirotent leurs bières dodo à l’ombre des parasols. À la fête foraine qui brasse tous les quartiers même ceux « ennemis » mais aussi à la dalle qui accueille le marché du Chaudron où règne une atmosphère joyeuse et détendue.

Square Crété

Au milieu de cette « banlieue » de la métropole pour reprendre les mots d’un dionysien, les habitants font fi, ou avec, la dureté du paysage urbain. Ces femmes et ces hommes partagent une grande dignité -dont j’espère témoigner- et un regard lucide sur l’état de leurs quartiers. Nostalgiques, désabusés, optimistes, révoltés, engagés, personne n’était indifférent à l’évolution de sa rue, sa ville, son île. 

Cette série a été produite dans le cadre de la résidence Grand Chemin à l’invitation de la cité des arts  et sous la direction de Nathalie Gonthier.

La photographie documentaire s’est imposée à Hugo Ribes au cours de ses études de sciences politiques et lors d’un cursus de photojournalisme à l’École des Métiers de l’Information. Il intègre en 2012 le collectif de photographes item. Un premier sujet de fond au sein de la confrérie des Gadzarts de Cluny confirme cette évidence. Ce travail révèle également un intérêt pour les personnes et les territoires « cachés » ou « à la marge » et en annonce d’autres : la prostitution et les réfugiés seront deux thématiques au cœur de son enquête en Thaïlande sur les exilés de Birmanie autour de la ville frontalière de Mae Sot. Ce sujet, finaliste de plusieurs prix, est remarqué par la Bourse du Talent et exposé à la Bibliothèque Nationale de France. En 2016 et en 2018, il est invité en résidence à la cité des arts de Saint Denis de la Réunion aux côtés de quatre photographes du collectif item et de dix autres photographes de La Réunion, de Madagascar, d’Afrique du Sud. Ce travail est exposé en mai 2019 à la Cité des Arts.