Résidence 2021

Sandra Mehl

Sociologue de formation, diplômée de Sciences-Po Paris et de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Sandra MEHL a travaillé dans l’humanitaire en Afrique de l’Ouest, puis en tant que chef de projet urbain dans les quartiers populaires du sud de la France pendant 10 ans, avant de devenir photographe documentaire.

Son travail porte sur l’inscription individuelle et collective des individus dans leurs territoires de vie, et interroge les notions de communauté, de fracture et de mobilité – à l’étranger (Proche/Moyen Orient : Israël, Palestine, Arabie Saoudite – Etats-Unis) et en France. Ses projets se déploient au long cours, et s’inscrivent dans une perspective tant sociologique qu’intimiste.

Depuis 2009, elle travaille au Proche Orient, avec la réalisation d’une première série sur les check point séparant Israël de la Cisjordanie franchis par des milliers de Palestiniens chaque jour (Checkpoint chronicle), qui sera finaliste du Prix Roger Pic de la Scam, en 2016. Puis, elle réalise une résidence photographique à l’Institut français de Jérusalem en 2018 au cours de laquelle la série Jéricho est réalisée.   

En France, elle travaille sur la jeunesse populaire en milieu urbain, en suivant dans leur intimité quotidienne Ilona et Maddelena, deux sœurs adolescentes de la Cité Gély, un quartier sensible de Montpellier. Ilona et Maddelena a été exposée en France (Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand, Festival L’Œil Urbain, Maison de la photographie à Lille …), et à l’étranger (Institut français de Milan, Cortona on the move, Women in photography showcase Singapore …).

Depuis 2017, elle travaille sur l’Isle de Jean-Charles, à l’extrême sud de la Louisiane, où elle documente les derniers instants de vie de ses habitants, considérés comme les premiers réfugiés climatiques officiels des Etats-Unis.

En parallèle de ses projets photographiques personnels, elle collabore avec la presse française (Le Monde, M, Libération, Elle, Marie-Claire, Polka…) et étrangère (The New York Times, Stern, Internazionale…) sur l’actualité, et des sujets magazine autour de la jeunesse, de la place des femmes dans la société, et des mondes populaires.

Sandra Mehl est accueillie par la ville de Corbeil-Essonnes pour une résidence d’une année afin de livrer sa vision de la Ville. Ce travail fera par la suite l’objet d’une exposition lors de la prochaine édition du festival photographique l’Œil Urbain en 2022.